Un Halloween pas si effrayant

Capture d’écran 2017-10-13 à 13.09.30.png

Ingrédients:
Brownies (250 g de chocolat noir, 150 g de sucre en poudre, 150 g de beurre, 1 sachet de sucre vanillé, 60 g de farine tamisée, 3 oeufs, 1 pincée de sel)
Marshmallows
Glaçage (1 oeuf, 200-300gr de sucre glace)
Crème décorative

Préparation brownies:
Faites fondre le beurre dans une petite casserole sur un feu très doux et cassez ensuite le chocolat noir dans un saladier. Laissez le fondre doucement au bain-marie. Plongez un pinceau dans le beurre fondu et badigeonnez votre moule à manqué. Préchauffez le four thermostat 6 (180°). Mélangez le chocolat fondu avec le beurre. Hors du feu, ajoutez le sucre en poudre, le sucre vanillé puis les oeufs battus en omelette avec une petite pincée de sel. Ajoutez enfin la farine. Versez dans le moule et enfournez pour 15 mn. Laissez reposer 5 mn dans le four éteint. Pour finir Laissez refroidir environ 1/2 heure, puis mettez au réfrigérateur au moins 2 heures. Démoulez le gâteau et découpez le en parts individuelles.

Préparation glaçage:
Versez le blanc d’œuf dans un bol. Incorporez par petites quantités le sucre glace, tout en remuant au fouet. Continuez de battre jusqu’à ce que le glaçage devienne ferme et brillant, de consistance nappante. De petites pointes doivent apparaître lorsque vous sortez la cuillère. Couvrez le bol avec un linge humide pendant quelques minutes avant d'utiliser votre glaçage.
Réalisation:

Préparez des brownies selon votre recette habituelle (vous trouverez une recette ici, vous pouvezausi acheter des préparations toutes prêtes disponibles dans tous les supermarchés). Découpez les en carrés d'environ 5x5cm. Préparez voter glaçage (voir ci-dessous). Déposez un marshmallow sur chaque brownie. Versez délicatement le glaçage de manières à recouvrir toute la surface du dessus, laissez le se répendre, complétez si nécessaire. Une fois sec, déssinez les yeux et la bouche selon votre créativité.

Joyeux Halloween !

 

ghosts.jpg

Une salade à croquer

Salade-crunchy-granola-sucre-sale.jpg

On aime beaucoup cette recette originale pour pimper sa salade !

Ingrédients pour 500 g de granola

  • 200 g de sarrasin
  • 10 cl d'huile d'olive
  • 1 cuillère(s) à café de sel
  • 1 cuillère(s) à soupe de sucre
  • 1 cuillère(s) à café de cumin en poudre
  • 1 cuillère(s) à café de curry
  • 100 g de gros flocons d'avoine
  • 100 g de riz soufflé
  • 30 g de sésame blond
  • 30 g de sésame noir
  • 250 g de kale
  • 300 g de radis blanc
  • 30 g de kumquats
  • 5 cl d'huile d'olive
  • 5 cl de vinaigre de riz
  • 2 cl de miel
  • 1/2 cuillère(s) à café de sel
  • Préchauffez le four à 180 °C (th. 6).

  • Préparez le granola. Faites bouillir 15 cl d’eau dans une casserole, ajoutez le sarrasin, laissez frémir 5 mn, puis égouttez. Dans une autre casserole, faites chauffer l’huile d’olive avec le sel, le sucre, le cumin et le curry.
  • Mélangez les flocons d’avoine, le riz soufflé et les graines de sésame blond et noir dans un saladier. Incorporez-y le sarrasin et l’huile épicée.
  • Etalez le tout sur une plaque de cuisson. Enfournez 15 mn en remuant une fois, puis laissez refroidir.
  • Préparez la salade. Rincez et épongez le kale. Retirez la tige centrale, émincez les feuilles et massez-les quelques minutes pour les assouplir. Épluchez le radis blanc et taillez-le en fins bâtonnets. Rincez les kumquats et coupez-les en rondelles.
  • Mélangez le kale, le radis blanc et les kumquats. Émulsionnez l’huile d’olive, le vinaigre de riz, le miel et le sel. Assaisonnez la salade de cette vinaigrette et parsemez-la de granola.

Ce granola est également délicieux pour parsemer un poisson.

C'est un recette de Carrie Solomon, suivez-la sur instagram! @carrie_in_paris

Bon appétit !

Coloquinte !

coloq.jpg

Coloquinte est l'une des insulte préférée du Capitaine Haddock, mais savez-vous ce que cela veut dire ?

Les coloquintes sont de petites courges décoratives (non comestibles), très répendue dans les décoration automnales.

Nous avons trouvé cette jolie idée de photophore végétal, que nous partageons avec vous...

 


Salade César new style

cesar-777x437.jpg

La salade César est un grand classique américain, créée dans les années 20 au mexique par le chef Caesar Cardini. Cette salade est l'une des plus appréciée au monde.

En voici une variation élégante et atypique, élaorée par le chef du Grand Hotel de la Cloche, à Dijon qui transforme cette salade en met gastronomique !

Pour 4 personnes

INGREDIENTS

Crémeux
200 g de purée de laitue (environ 2 laitues) - 3 oeufs - 100 g crème - sel, poivre, muscade
Roulé de volaille
2 blancs de volaille fermier (environ 150g chacun) - Sel, poivre
Farce
1 banc de volaille fermier (environ 150 g) - 120g crème - 30 g de blanc d’oeuf - 50g d’anchois dessalés
Panure
2 oeufs battus - chapelure - Farine - Sel, poivre
Sauce
1 oeuf - 10 cl huile d’olive 3 cl vinaigre de xérès - 1 c à soupe de crème - 30 g de parmesan râpé - Cerfeuil - Ciboulette - 2 gousses d’Ail blanchies
Finition
Sommités de salade - Câpres à queue - Copeaux de parmesan - Anchois roulés

CRÉMEUX DE LAITUE
Blanchir les feuilles de laitue dans de l’eau salée, puis refroidir, égoutter et mixer. Dans un récipient, mélanger la purée de laitue, les oeufs, la crème, sel, poivre, muscade puis passer au chinois. Répartir l’appareil dans des contenants adaptés puis cuire au bain-marie dans un four chaud à 100°C jusqu’à obtenir une consistance tremblotante, puis refroidir.

ROULÉ DE VOLAILLE AUX ANCHOIS
Escaloper finement un blanc de volaille, lui donner la forme d’un rectangle puis l’étaler proprement sur du film alimentaire, saler, poivrer, réserver. Dans un bol à blender mettre un blanc de volaille, les anchois, l’oeuf, la crème puis mixer. Rectifier l’assaisonnement, puis mettre en poche.
Au centre de l’escalope, déposer une fine couche de farce, puis la rouler à l’aide du film. Obtenir un rouleau régulier en faisant un nœud serré à chaque extrémité.
Porter une casserole d’eau à léger frémissement (environ 80°C), plonger les roulés de volaille, laisser cuire à frémissement doux une vingtaine de minutes, puis refroidir. Enlever le papier film du rouleau puis paner à l’anglaise 2 fois. Frire, égoutter, parer.

SAUCE
Dans le bol du Blender mettre les jaunes d’œufs, les anchois, piment d’Espelette, ail blanchi, puis mixer. Ajouter l’huile et le vinaigre, mixer à nouveau et ajouter la crème épaisse, le parmesan jusqu’à obtention d’une crème lisse, débarrasser dans un récipient et ajouter les herbes de votre choix.

FINITIONS
Dresser la volaille sur le crémeux de laitue, ajouter des sommités de salade, les anchois roulés, des copeaux de parmesan, des câpres à queue et servir la sauce dans une saucière.

Woaw !

 

La recette de la semaine : tartelette de tomates cerise

tartelette-tomate-cerise-777x437.jpg

Profitons encore un peu des tomates, et réalisons cette tartelette de tomates cerise !

Difficulté: moyenne

Ingrédients pour 4 personnes :
Crémeux de fromage frais aux herbes
300 g de pâte brisée salée (préparée la veille)
30 tomates cerises rouges
10 tomates cerises jaunes
Crémeux de fromage frais (maintenant disponible en bio à la Coop)
1 faisselle
½ fromage "Régal de Bourgogne" ou autre fromage frais enrichi en crème
50 g de crème
Thym, cébettes, ciboulette, échalotte
Jeunes pousses de mesclun
Pignons
Poivre, fleur de sel

CRÈME DE PIGNONS :
50 g de beurre
50 g de blancs d’oeufs
10 g de sucre
40 g de fécule
50 g de poudre de pignons de pin

PREPARATION:

FOND DE TARTE
Abaisser puis foncer les tartelettes et les cuire à blanc à 150°C, 7 minutes. 

CRÈME DE PIGNONS
Mélanger tous les ingrédients au batteur jusqu’à obtention d’une crème onctueuse, la disposer dans les fonds de tartelettes précuits. Ajouter des demi tomates cerise sur le tour des tartelettes et les cuire 7 minutes à 150 °C. 

CRÉMEUX DE FROMAGE FRAIS AUX HERBES
Dans un bol, mélanger la faisselle, le régal de Bourgogne et la crème, assaisonner et incorporer les herbes préalablement ciselées. Réserver en poche. 

TAILLAGE ET DÉCORATION
Tailler les tomates cerise jaunes en quartier et les cébettes en rondelles. Prélever les têtes de thym et torréfier les pignons. Confectionner une rosace de tranches de tomates cerise et un bouquet de mesclun. 

DRESSAGE
Récupérer les tartelettes préalablement refroidies. Au milieu de la tartelette, déposer un dôme de crémeux de fromage frais puis sur celui-ci y déposer la rosace de tomates cerise. Disposer les quartiers de tomates cerise jaunes sur les bords. Insérer sur le centre de la rosace le bouquet de mesclun, décorer avec les cébettes et des points de fromage frais. Assaisonner de fleur de sel.

Bon appétit !

 

La fleur de la semaine

d58a26e785f417ae6a853edd6d188b81.jpg

Le chardon

Originaire du bassin méditerranéen, l’espèce C. cardunculus aurait été apportée en Égypte il y a 2000 ans ou 2500 ans, pour se diffuser ensuite vers l’Ouest. On a longtemps consommé les feuilles et les fleurs du chardon. Les Grecs et les Romains attribuaient aux chardons de nombreuses propriétés médicinales et les tenaient en très haute estime, n’hésitant pas à payer de fortes sommes pour se les procurer. Ils étaient aussi réputés pour réduire à néant les mauvais présages et chasser les démons. Les femmes enceintes en ingéraient, pensant s’assurer d’avoir un garçon.

Le terme chardon désigne de nombreuses plantes épineuses de la famille des Astéracées, comme les genres Carduus et Onopordum, ou de la famille des Apiacées, comme le genre Eryngium. Celui que l'on appelle le chardon des prés est une mauvaise herbe mais d'autres peuvent être employés comme plante ornementale. C'est le cas de l'Onopordom, ou « chardon aux ânes ». Cette plante bisannuelle aux feuilles duveteuses grisées peut atteindre 3 mètres de haut. Le chardon bleu (Eryngium alpinum) est également couramment utilisé. Poussant naturellement dans les Alpes, il se reconnaît à ses tiges bleues et ses inflorescences épineuses.

  • Exposition : Soleil
  • Floraison : Juin, Juillet, Août, Septembre, Octobre
  • Type de sol : Ordinaire, Bien drainé
  • Feuillage : Persistant
  • Utilisation : En massif
  • Arrosage : Abondant en été
  • Longévité : Vivace, Bisannuelle
  • Hauteur : 50 cm - 3 m
  • Symbole : de la douleur du Christ et de la Vierge. Il est aussi, comme la châtaigne, l’image de la vertu protégée par ses piquants.
  • Plantation : Janvier, Février, Mars, Avril, Septembre, Octobre, Novembre, Décembre
  • Entretien : Rustiques, les chardons sont des fleurs résistantes nécessitant peu d'entretien. Le chardon bleu se plante de septembre à avril et fleurit de juillet à octobre tandis que le chardon aux ânes se plante au printemps et fleurit de juin à août. Dans tous les cas, les chardons supportent un fort ensoleillement.

Des légumes d'été toute l'année...

Pickles-Colors_Emiliemurmure.jpg

Vous avez envie de connaître le secret pour conserver plus d’un an des légumes en bocaux que vous avez fait maison ? Le tout sans congélation et sans stérilisation en conservant en plus, toutes les vitamines ? Et bien nous allons vous donner cette astuce mais il va falloir oublier tout ce que vous avez appris précédemment en redécouvrant un procédé simple comme un jeu d’enfant qui existe depuis la nuit des temps. Il s’agit de la lactofermentation. Vous la connaissez sans le savoir, puisque la choucroute est faite ainsi.

Ce procédé de conservation consiste à laisser macérer les aliments dans une saumure. Il se produit alors une fermentation. Pour comprendre ce procédé : il s’agit d’une activité microbienne qui va sécréter des substances comme l’acide lactique, des enzymes et du gaz carbonique. L’acide lactique inhibe complètement les micro-organismes responsables de la putréfaction. C’est alors que l’acide se stabilise et que le milieu s’équilibre. La fermentation s’arrête automatiquement. Vous est arrivé à un stade où la conservation à température ambiante peut durer plusieurs années.

Ce mode de préparation préserve les éléments nutritifs et les vitamines et des aliments. Mais chose exceptionnelle, il en augmente même la teneur surtout pour la vitamine C. La fermentation améliore l’assimilation et la digestibilité des aliments par notre organisme. Le taux de nitrates diminue et les pesticides résiduels pouvant être présents dans les végétaux se dégrade. Un antibiotique naturel fait son apparition et lutte contre les microbes pathogènes. Cela renforce de ce fait l’efficacité de notre système immunitaire.

N’importe quel légume peut-être lactofermenté. Carottes, haricots verts, poivrons, tomates, courgettes... De plus, cela est très facile à faire et ne demande aucune énergie. Vous n’utiliserez pas de chaleur, pas de frigo. Il vous suffit simplement d’avoir un récipient propre adapté ainsi que du sel marin.

Préparation:

Il vous faut des bocaux, des légumes frais, de l’eau, du sel et environ 15 minutes.

En ce qui concerne le sel, prenez du gros sel marin sans additifs (il vous faudra bien inspecter l’emballage car si le sel contient autre chose que du sel, ne le prenez pas. Il ne faut pas de fluor ni d’iode). La recette de base consiste à mélanger 25gr de gros sel marin avec 1 l d’eau. Attendez que le sel fonde avant d’utiliser cette saumure.

On ébouillante les bocaux quelques secondes.
On fait bouillir un litre d'eau. On laisse bien refroidir, pour ne pas brûler les aliments.
On verse dans les bocaux des légumes propres et au besoin détaillés (râpés, coupés en rondelles, en cubes, c'est selon votre fantaisie). À noter que les légumes découpés fermentent plus facilement. Pour un meilleur résultat, on alterne des couches de légumes différents et on ajoute toute sorte d'aromates.

Remplissez vos bocaux de légumes. Laissez un minimum d’espace entre eux. Vous pouvez bien entendu y intercaler des aromates. À température ambiante, remplissez le bocal avec la saumure jusqu’à ce que les légumes soient recouverts. On s’aperçoit qu’ils flottent et que certains dépassent un peu. Ne vous inquiétez pas ceci est normal. Penchez le récipient pour faire remonter les bulles d'air. L’air restant contenu dans le bocal sera chassé par les gaz de fermentation. Pour vous donner un repère, remplissez jusqu’à 2 cm en dessous du bord du bocal afin d’éviter les débordements.
On ferme, sans serrer, et on laisse à l'ombre et au chaud (température ambiante) deux ou trois jours, de préférence dans une endroit sans trop de vibration. C'est maintenant que la fermentation commence. Ne vous affolez pas si vous voyez que du liquide se trouve autour du bocal. C’est tout à fait normal et prouve que le processus fonctionne (la fermentation produit souvent des bulles qui font s'échapper le liquide).

Au bout de quelques jours, vous verrez le liquide se troubler jusqu’à devenir laiteux et même faire des bulles. Un voile blanc peut se former en surface ou un dépôt grisâtre au fond. Cela ne sera vraiment pas ragoûtant pendant quelques jours. Ne pensez pas que vous avez raté votre conserve*. Vous assistez simplement à une terrible bagarre entre microbes. Le voile et le dépôt que vous observez sont les microbes qui ont été dévorés par les autres. Au bout d’une quinzaine de jours, comme l’eau d’une piscine ou d’un aquarium, le liquide va s’éclaircir jusqu’à devenir limpide.
Au bout de quelques jours, on ferme bien les bocaux et on les range dans un endroit frais, toujours à l'ombre.

Au bout de trois semaines environ, vous pourrez consommer vos légumes. Même si le bocal est entamé, vos légumes se conserveront plus d’un an. Vous noterez que leur saveur a évolué et qu’au fil du temps elle devient plus acidulée. Afin d’être complètement écolo et bio, ne jetez pas la saumure qui pourra remplacer aisément le sel et le vinaigre dans vos salades. Cela rendra vos aliments vivants et bienfaisants remplis d’enzymes et de probiotiques.


*Le meilleur moyen de savoir si vous avez réussi ou non vos aliments lactofermentés, c’est en vous apercevant que l’aliment prend une couleur bizarre, une odeur et une saveur immonde ainsi qu’un aspect repoussant. Aucun être humain digne de ce nom n’aurait alors l’idée de manger. Il vous est impossible de vous tromper. C'est un procédé absolument sans risque, bien plus sûr que les conserves ou la congélation, qu'on ne peut jamais vraiment surveiller.